La TRADUCTION (2) : un marché de 1 milliard d'euros en France

(2) Le marché français de la traduction

A l’instar du marché mondial, la France reste un marché très fragmenté, peuplé de près de 3000 traducteurs indépendants et environ 400 sociétés de traduction qui se partagent un marché d’environ 1 milliard d’euros. Difficile, donc, pour le client de faire son choix et de savoir comment le faire car ce marché ressemble parfois plus à une jungle qu’à un vrai business. Car le marché français de la traduction n’est toujours pas réglementé, il n’existe en effet aucun statut du traducteur spécifiant les conditions minimum requises de formation ou de spécialisation pour exercer ce métier. Ainsi, le médecin du coin de la rue qui passe toutes ses vacances dans le Connecticut ou en Irlande et maîtrisant donc à peu près bien la langue de Shakespeare peut très bien s’improviser du jour au lendemain traducteur anglais vers français spécialisé dans le médical ? Aucun statut ni aucune loi ne peut l’empêcher de s’installer à son compte et de vendre ses services de traducteur freelance.

Mais à y regarder de plus près, on voit bien que parmi ces 400 sociétés, seules les 300 premières réalisent un CA supérieur à 200K€, témoignant (à première vue et à priori) du bien-fondé de leurs services.

L’étude menée par l’Observatoire de la Traduction de la CNET porte sur l’année 2009 et témoigne bien que, si l’on peut noter un ralentissement sur cette année, le marché français demeure malgré tout à la hausse, tout en laissant les plus petits et les plus jeunes sur le carreau. Cette étude met en tout cas en évidence des chiffres intéressants, parmi lesquels :

L’agence de traduction « moyenne » en France est une SARL, parisienne dans 50% des cas, avec un effectif moyen de 7 à 8 collaborateurs, un CA d’environ 700K€ et une prédilection pour l’externalisation des projets plutôt que l’internalisation, souvent jugée plus coûteuse.

Les autres chiffres clés ?

  • 400 sociétés de traduction répertoriées en France pour une fourchette de CA de 100K€ à 15 millions d’euros
  • 38% d’entre elles réalisent un CA compris entre 500K€ et 1500K€
  • 42% réalisent un CA compris entre 150K€ et 500K€
  • 6% réalisent un CA inférieur à 150K€
  • Certification : 16% sont certifiées. L’arrivée de CERTITRAD en 2011 devrait contribuer à la croissance de ce chiffre dans les années à venir
  • Formation initiale du chef d’entreprise : majoritairement traducteur/interprète (50%), mais aussi issue d’une école de commerce (35%) ou ingénieur / journaliste (25%)
  • L’effectif = 45% de chefs de projets et 29% de traducteurs (chiffre en baisse très nette par rapport à l’étude de 2007) et 15% de commerciaux
  • Langues : l’anglais, le russe et le chinois semblent dominer le marché
  • Domaines de spécialisation : technique (19%), juridique (15%) et le rédactionnel (12%)
  • Tarifs : de 0.08 à 0.45 euro HT/mot. La fourchette de prix est large et a tendance à s’élargir heureusement vers le haut, et témoigne bien en tout cas de la difficulté que doivent avoir les uns pour vendre leurs services de traduction et les autres (les clients) pour faire un choix et sélectionner le bon fournisseur

Pour consulter notre article sur : "La Traduction (1), un marché de 18 milliards d'euros dans le monde", cliquez ici

 

Pour plus d’informations sur (cliquez sur l'un des liens ci-dessous) :

-          L’Observatoire de la Traduction de la CNET

-          Common Sense Advisory

-          Certitrad

 

Julien DEMARTY