Une armature à toute épreuve

Un stage de six mois dans l’entreprise Over the Word, c’est d’abord une opportunité de découvrir les mécanismes de communication entre les différentes équipes d’une société. Ces flux ont beau évoluer en fonction des demandes et des humeurs, leur articulation se fait toujours sur la base d’un dénominateur commun : L’entraide.

Lorsque la saison financière bat son plein, il faut savoir se reposer sur la douceur du climat et sur celle de ses collègues pour garder la tête froide lorsque le cœur est à chaud. La machine se met en place par le biais de rouages bien huilés destinés à continuellement trouver un nouveau souffle lors des rafales de projets.

La question n’a jamais été de savoir qui était maître à bord, mais plutôt d’estomper les individualités au profit d’une plus grande cause. Les mains tendues permettent toujours de se remettre à flot contre vents et marées.

L’enseignement principal : « Rien ne peut se faire sans une voilure adéquate ». Avec les bons outils et une vue prospective, même un marin d’eau douce peut se transformer en un redoutable loup de mer.

Le calme après la tempête, l’automne pointe le bout de son nez et l’on peut se vanter d’avoir toujours su garder le cap. Il est désormais temps de quitter le navire, on jette alors un regard en arrière avant de contempler l’horizon de possibilités qui s’étend devant nous. Une seule certitude : il faut tenir la barre fermement pour espérer rencontrer dame fortune.

Virer eût été perdre la face.

Gaëtan C.