Comment s’assurer qu’une traduction présente un bon rapport qualité/prix ?

Choisir une agence de traduction, poser les bonnes questions et comprendre combien vaut une traduction n’est pas toujours chose facile. Par le passé, vous avez peut-être été surpris de constater qu'une traduction pouvait s'avérer assez onéreuse ; c’est pourquoi Over the Word souhaite vous aider à réduire les coûts de traduction sans rogner sur la qualité.

La première chose à garder à l’esprit est qu’une traduction demande beaucoup de travail, d’effort intellectuel et de temps et qu’elle va être réalisée par des linguistes chevronnés qui ont une grande connaissance de votre secteur d'activité. Bien qu'un prix élevé ne soit pas nécessairement la garantie d'une qualité (aussi) élevée, il ne faut pas chercher à payer trop peu non plus. Un devis particulièrement bas doit vous alerter car, à ce prix, vous n’allez sûrement pas obtenir le niveau de service requis par votre société. « Si les traducteurs ne gagnent pas beaucoup plus qu'une nounou, il y a peu de chances qu'ils portent à votre marché l'attention qu'il mérite », sont les mots de l’Association des traducteurs américains (ATA).

Cela peut paraître facile vu de l’extérieur, mais la traduction de documents juridiques, financiers et institutionnels ne peut être réalisée par n’importe qui, maîtrisant plutôt bien deux langues. Le traducteur que vous choisissez doit être qualifié et posséder un diplôme de traduction ou une expérience approfondie de la traduction financière, commerciale ou juridique. Il doit également être capable de mener des recherches fiables, de tirer des conclusions logiques dans des contextes spécifiques et de contourner les difficultés culturelles et linguistiques qu’il rencontre. En outre, il doit être familier de la terminologie propre à votre activité, comprendre les concepts exposés dans votre document et, cela va sans dire, être un rédacteur hors pair. Dans l'idéal, il suivra également l'actualité, la réglementation et les événements importants intervenant dans votre secteur. Ce n'est donc pas une mince affaire.

Ceci dit, comment réduire le coût d'une traduction sans en sacrifier la qualité ?

Déterminez les parties nécessitant d’être traduites : si seules certaines parties de votre document nécessitent d'être traduites, pourquoi ne pas nous en envoyer une version condensée ? Nous sommes en mesure de gérer ce type de demande à condition que nos traducteurs aient accès au contexte général et au document complet. Pour ce faire, posez-vous les questions suivantes : à qui est destiné ce document et quelles sont les informations dont les lecteurs ont besoin ? Quelles informations sont exigées par la réglementation en matière de communication ?

Renseignez-vous sur nos mémoires de traduction et logiciels de TAO : Over the Word peut vous aider à réduire les coûts de traduction en constituant votre propre mémoire de traduction (MT). Les MT permettent à nos chefs de projets d’analyser les nouveaux documents et d’identifier les parties identiques ou similaires aux précédentes traductions. Les traducteurs peuvent alors travailler plus rapidement et de manière plus efficace, ce qui nous permet de facturer moins tout en vous fournissant le niveau de qualité que vous êtes en droit d’attendre.

Finalisez le document avant de l’envoyer pour traduction : les délais sont parfois serrés et vous n’avez parfois pas d’autre choix que d’envoyer le document pour traduction avant qu’il ne soit terminé. Over the Word est ravie de traduire cette première version puis de travailler sous forme de mise à jour, mais si vous souhaitez gagner du temps et de l’argent sur le long terme, nous vous conseillons, dans la mesure du possible, de nous envoyer la version finale du document.

Choisissez le bon traducteur dès le départ : certaines sociétés peuvent être tentées de recourir au traducteur le moins cher possible, mais attention : si vous décidez de faire appel aux services d’un traducteur ou d’une agence proposant un tarif extrêmement bas, votre traduction pourrait au final vous coûter plus cher qu’escompté. Vous prenez en effet le risque de recevoir une traduction de mauvaise qualité, nécessitant d’y apporter de nombreux changements et corrections et donc de payer une retraduction ou une relecture complète du document, notamment par vos équipes.

Par-dessus tout, considérez la traduction comme un investissement dans votre société : vos clients et prospects seront impressionnés par la qualité de votre site Internet, de vos rapports, de vos communiqués de presse, de vos propositions et de vos offres et seront plus susceptibles de vous faire confiance.