Foire aux questions sur la traduction

Pourquoi choisir un traducteur professionnel plutôt que Google Traduction ?

Bien que les outils de traduction automatique aient fait des progrès significatifs au cours de la dernière décennie, un linguiste professionnel vous dira (et pas seulement pour vous vendre ses services !) que votre société prendrait un grand risque si elle décidait de traduire ses documents à l’aide d’un outil gratuit en ligne. La traduction automatique est toujours confrontée à d’importants problèmes linguistiques et extralinguistiques qui entraînent généralement des erreurs susceptibles de nuire à votre chiffre d’affaires. Si vous souhaitez être crédible auprès de vos clients, et donc qu’ils achètent vos produits et services, vous devez parler leur langue couramment et de manière efficace.

Découvrez un exemple précis des erreurs commises par les outils de traduction automatique en lisant l’analyse de trois outils de traduction gratuits en ligne réalisée par OTW.

Combien coûte une traduction ?

Même si nous avons des tarifs prédéfinis, c’est un peu comme demander « quel est l’âge du capitaine ? ».

Le coût d’une traduction dépend de divers facteurs, tels que :

-          le nombre de mots total

-          s’il est nécessaire ou non de retravailler la mise en page ou de convertir les fichiers avant traduction (par ex. conversion d’un PDF scanné en fichier Word)

-          si la traduction doit être relue ou non (va-t-elle être publiée, utilisée pour vendre un produit ou service ou ne s’agit-il que d'une communication interne ou à titre d’information ?)

-          si le document contient des images et que celles-ci doivent être converties

Bref, cela dépend. La traduction est un service professionnel, pas une matière première ; il est donc difficile d’établir sa valeur sans avoir vu le document source. Il ne faut pas payer trop peu, car cela peut traduire une qualité médiocre ou un manque de confiance, ni trop cher, car au final, nous avons tous un budget à respecter !

L’expertise d’OTW ne se limite pas uniquement à l’aspect technique de la traduction juridique, financière et institutionnelle. Nous visons en permanence le plus haut niveau de qualité, de professionnalisme et de précision. Nous nous engageons à vous fournir des traductions de la meilleure qualité possible tout en respectant votre budget ; découvrez nos astuces pour vous permettre de réduire les coûts de traduction sans sacrifier la qualité.

Comment puis-je obtenir un devis ?

Un jeu d’enfant : envoyez un courriel à l’adresse traduction[at]overtheword.com.

Bien entendu, les devis sont gratuits.

Outre la traduction, quels sont les services proposés par OTW à ses clients ?

Over the Word propose divers services linguistiques, dont :

-          la relecture par un second traducteur natif

-          un contrôle qualité effectué par le chef de projets avant livraison

-          l’assermentation de documents officiels

-          la création et mise à jour de mémoires de traduction et de glossaires propres à chaque client

-          le traitement de nombreux formats de fichier : InDesign, PDF, Excel, PowerPoint, Word, etc.

Qui va traduire mes documents ?

Soit notre équipe interne de traducteurs chevronnés (qui prend en charge le français, l’anglais, l’espagnol, l’italien, l’allemand et le tchèque), soit l’un de nos collaborateurs indépendants, qui sont tous des traducteurs juridiques et financiers professionnels.

Cliquez ici pour en savoir plus sur notre équipe interne.

Nos collaborateurs indépendants sont spécialisés dans leurs domaines, ayant généralement été avocats ou occupé des fonctions dans la finance avant de s’orienter vers la traduction. Ils sont minutieusement testés dans leurs domaines de spécialité avant d’être sélectionnés par OTW.

Que puis-je faire pour faciliter le processus de traduction ?

-          Fournissez-nous le plus d’informations possible sur le but de la traduction. Tout comme les architectes, les rédacteurs, les annonceurs et les journalistes, les traducteurs travaillent mieux s’ils savent exactement ce que l’on attend d’eux. Cela leur permet de fournir aux clients et lecteurs la traduction la mieux adaptée. Par exemple, un traducteur peut aborder un texte commercial de différentes façons, il est donc toujours utile de connaître précisément les attentes du client (et de ses clients). Plus précisément, dites-nous qui sont vos lecteurs cibles. Cette information peut avoir une incidence sur différents aspects tels que l’orthographe, la terminologie, le registre et le ton.

-          Laissez aux traducteurs le temps de réaliser un travail de grande qualité. Même si les traducteurs sont familiers des délais urgents et du travail dans des « moments critiques », en règle générale ils traduisent environ 2 500 mots par jour. Essayez de garder cela à l’esprit. Si le délai est court, il est possible que nous ayons recours à deux ou trois traducteurs (en contact permanent) pour terminer le projet dans les temps. Avec un délai raisonnable, vous pouvez bénéficier de l’internalisation du projet, ce qui vous garantit la cohérence de vos traductions puisque vos documents seront toujours confiés à la même équipe de traduction et évite que le projet soit divisé entre plusieurs traducteurs sans que l’on ait suffisamment de temps pour harmoniser les différentes parties.

-          Révisez vos documents avant de les envoyer pour traduction. Dans la mesure du possible, envoyez-nous la version finalisée de votre document. Assurez-vous que le texte soit exact, tant en termes de contenu que de grammaire. Essayez d’éliminer les ambiguïtés : elles peuvent ralentir le processus de traduction puisque les traducteurs devront vous demander de clarifier le sens visé. Un bon traducteur est très attentif aux détails et tente d’éviter les suppositions.

-          Utilisez une terminologie harmonisée.

-          Désignez l’un des membres de votre personnel comme l’unique contact tout au long du projet et assurez-vous que cette personne soit disposée à et capable de répondre aux questions, notamment terminologiques, susceptibles de se poser au cours du projet. Cela peut permettre d’éviter tout retard inutile ainsi que des allers-retours après la livraison pour traiter ces mêmes questions.

Par quel moyen et dans quel délai vais-je recevoir ma traduction ?

Une fois que nous avons convenu d’une date et heure de livraison, soyez assuré que vous recevrez vos documents traduits directement sur votre adresse électronique dans ce délai. Nous restons bien sûr à votre entière disposition pour répondre à toute question éventuelle après la livraison.

Quelle est la différence entre l’anglais britannique et l’anglais américain ?

Si vous avez besoin d’une traduction en anglais, il est possible que l’on vous demande si vous souhaitez de l’anglais britannique ou de l’anglais américain puisque ce sont les deux variantes de l’anglais les plus largement utilisées. Par exemple, certains mots s’écrivent différemment, le vocabulaire change et le format des dates et heures varie. Dans le cadre de la traduction d’un texte du domaine de l’automobile pour l’un de nos principaux clients, il nous a été demandé de traduire en anglais américain. Il fallait donc traduire « coffre » par « trunk » et non « boot », « camion » par « truck » et non « lorry », « essence » par « gasoline » et non « petrol », « capot » par « hood » et non « bonnet », pour ne citer que quelques exemples ! Nos traducteurs natifs sauront choisir les bons mots pour s’adapter à votre lectorat.

Gardez à l’esprit que, même si vous ne faites pas la différente entre anglais britannique et anglais américain, vos clients anglophones s’en rendront certainement compte. Si vous souhaitez que votre lectorat ait l’impression que vous vous adressez directement à lui et non à un groupe d’anglophones à l’autre bout du monde, mieux vaut parler leur langue.