Did you know ? Expression n°1: "travailler au noir"

Did you know ? - Expression n°1: "travailler au noir"

Parce qu’un traducteur se doit d’être curieux et pourvu d’une culture générale élargie, qu’il doit sans cesse mettre à jour au fil de ses projets, mais aussi parce que la langue au sens large est souvent faite de « bizarreries » dont on ne soupçonne pas les origines, nous avons souhaité créer une rubrique « Did you know » pour titiller votre curiosité en vous soumettant ponctuellement quelques expressions ou problématiques linguistiques qui vous permettront de tester vos connaissances….ou de les approfondir !

Pour le galop d’essai de notre 1er « Did you know », nous allons nous intéresser à l’expression : « travailler au noir »

C’est une expression que l’on a tous entendue, voire même employée, désignant le fait de ne pas déclarer tout ou partie de son travail ou d’un salarié. Pourtant, savez-vous d’où provient cette expression ?

Une expression qui nait au Moyen Âge :

Durant son règne, le roi Saint-Louis (1214-1270) entreprit de grands travaux de modernisation de la société française (construction de la cathédrale Notre-Dame, réformes judiciaires, création de la Sorbonne, …) avec notamment la mise en place de règles régissant le travail. En effet, à cette époque, beaucoup d’employeurs, peu scrupuleux, faisaient travailler leurs salariés (bien souvent des serfs plutôt que des salariés libres) à la lueur d’une bougie, toute la nuit.

Pour des raisons, à l’époque peut-être moins évidentes qu’aujourd’hui, de santé publique (un artisan se devait de travailler à la vue de tous) mais aussi de sécurité (limiter les risques d’incendie par exemple), Saint-Louis fit interdire le « travail dans le noir ». C’est donc de ce travail nocturne devenu illégal qu’est apparue l’expression « travailler au noir » que l’on connait aujourd’hui.